L’académie d’Aix-Marseille et Parcoursup, la folie des grandeurs ?

PARCOURSUP est la plateforme qui est venue remplacer APB. Elle a été lancée dans le cadre de la loi Orientation et Réussite des Étudiants. Prenons quelques minutes pour faire un focus sur la situation d’Aix-en-Provence.

La contestation.

Un peu partout en France, depuis le lancement de PARCOUSUP, des lycéens, étudiants et enseignants manifestent leur opposition à la réforme du gouvernement.

Depuis plus d’un mois, sur le campus de l’université de lettres d’Aix-en-Provence, étudiants et professeurs manifestent leur mécontentement vis-à-vis de la sélection.

Le doyen de l’université, Pierre-Yves GILLES, s’est exprimé à ce propos « On dira oui à tout le monde ! ».

Vers une catastrophe en septembre ?

L’université de lettres se retrouve donc dans le cas de figure où les étudiants souffriront d’un manque de moyen pour suivre un enseignement de qualité.

À titre d’exemple, la filière Psychologie peut accueillir à ce jour un peu plus de 1000 étudiants…. Pour près de 5000 candidatures.

Il n’est pas prévu d’octroyer plus de moyens pour cette filière. Étudiants et parents sont alors en droit de se questionner sur l’organisation de l’université dans une telle configuration.

Un problème de fond.

Il faut voir au-delà d’une réflexion sur les processus d’admission des lycéens vers l’université. Le problème principal reste la capacité des universités Françaises à accueillir un nombre sans cesse grandissant de bacheliers. Face à cette situation les moyens et capacités des établissements ne progressent pas assez vite.

Plus profond qu’une méthode de sélection, c’est la capacité d’orientation qui est à repenser. Alors que la société se digitalise et transforme ses métiers, aucune mesure n’est prise en ce sens.

En réalité les futurs bacheliers devraient être accompagné dans leur réflexion d’orientation en adéquation avec le marché de l’emploi.

En somme, et pour reprendre au gout du jour une morale de Jean de la Fontaine, « Rien de sert de se former, il faut choisir une voie d’avenir » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *